Mo Mo | voyage culinaire au Tibet

©Kimbylicieux- Mo Mo

C’est quand on pense avoir fait le tour de la cuisine asiatique que cette dernière s’amuse à nous surprendre…et à un prix des plus doux. Je vous emmène au Tibet, ça vous dit?

Oui, bon, façon de parler (si je pouvais offrir des séjours à mes lecteurs, ce serait avec plaisir!). Le restaurant Mo Mo me faisait de l’oeil depuis bien longtemps maintenant, et la patience aura payée. C’est un petit havre de paix et de simplicité qui vous y attend (attention, je ne parle pas ici de la décoration lumineuse et loin des usuels clichés asiatiques) mais comment vous dire…le mouvement se ralentit, le geste est fluide et précis. Nul n’éprouve le besoin d’hausser la voix ou de se presser. Alors oui, les lieux n’étant pas très grands, on peut avoir l’impression d’être à l’étroit. Alors oui encore, lorsque toutes les places sont prises autour de la table commune, on peut attraper ça et là des bribes de conversations voisines comme autant de mots qui s’échappent pour donner naissance à d’autres histoires.

Mais surtout, on y déguste un lunch que je qualifierai de réconfortant. Pas de la comfort food telle qu’on se l’imagine mais celle qui fait du bien au corps et à l’esprit. Pour 10 euros, j’opte pour le lunch qui comprend un mix de cinq momos – soit des ‘raviolis’ tibétains (farcis aux légumes ou à la viande) servis avec une sauce – un panier de légumes vapeurs et une soupe de lentilles. J’accompagne le tout d’un thé de leur jolie sélection, parfait pour me laisser aller à ma nouvelle découverte culinaire. Croyez-le ou non mais pendant le repas je ne pouvais m’empêcher de penser à autre chose, sans pouvoir clairement dire quoi. Je ne pouvais m’empêcher de me dire que ce n’était pas qu’un point de chute où satisfaire sa fringale. Quelque chose me faisait ressentir cet endroit comme un refuge. En descendant aux toilettes, je me suis demandé si je ne verrai pas discrètement un petit autel ou un temple de fortune. Rien de cela. Plus tard, je découvrirai que ce que propose Lhamo (la dame aux commandes de Mo Mo) c’est une cuisine bio, tout en permettant à son niveau la réinsertion d’anciennes prisonnières politiques tibétaines en leur offrant un travail dans son restaurant.

« Euh, vous pouvez répéter svp ? »
La rencontre du bon et du bien avec des momos tibétains

©Kimbylicieux- Mo Mo

©Kimbylicieux- Mo Mo

©Kimbylicieux- Mo Mo

©Kimbylicieux- Mo Mo

©Kimbylicieux- Mo Mo

Infos et contacts Mo Mo

Related posts

22 Thoughts to “Mo Mo | voyage culinaire au Tibet”

  1. Laurence

    J’aime beaucoup cette adresse de mon quartier par contre je n’avais aucune idée de sa portée sociale/politique. ça me fait l’apprécier encore plus

    1. ky

      Voici une raison supplémentaire d’y retourner encore et encore 🙂 merci pour le message!

  2. Mirco

    merci pour ton avis, les photos me donnent envie

    1. ky

      haha, je mentirai en répondant que ce n’est pas le but 😉 et merci à toi d’être passé sur le blog

  3. m-c.

    je ne connais pas mais ça a l’air bien bon en tout les cas, c’est pas loin de l’avenue louise si j’ai bien compris

    1. ky

      Oui tout à fait! C’est bon et très léger, je recommande vivement

  4. Ana

    Trop chouette merci! Je ne suis jamais dans le coin à l’heure du déjeuner mais en soirée j’ai mes chances 🙂

    1. ky

      Bonjour Ana. Effectivement, regardes bien les horaires en soirée. Et pour le lunch, saches que c’est également possible même si tu n’es pas dans les environs, grâce à Take Eat Easy: http://www.takeeateasy.be/fr/livraison-bruxelles/restaurant/mo-mo

  5. ky

    oops my bad, je vois que les livraisons sont « pour l’instant » indisponibles…dommage ça!

  6. Mirco

    First nice post. Second you should check your comment section as it looks like all the comments are coming from the same person (usually the avatars are different and here they all look the same). Check the security of your website or contact wordpress.com as you don’t want to entertain fake comments on your nice blog.

    1. ky

      Hi Mirco! Are you the same Mirco that tehe one of 2 February? I must admit I was a bit concerned when I saw that because on my other post the avatar actually changed as you mentionned it. Does it have a link with the fact I removed the log in? I don’t think so but I guess I should maybe put it back…anyway, thank you, I will check that with a concerned eye (but to be honest it scares me a bit)

  7. ky

    look! Your avatar is the same too! I don’t get it

  8. M@tico

    Qd est ce que tu m’y emmène 😉

    1. ky

      haha chéri, bientôt, promis <3

      Bon et bien à tous mes lecteurs: je ne comprends pas pourquoi l'avatar en question reste le même en dépit des différents commentaires. "Matico", pour ceux qui me connaissent, c'est mon mari 🙂 j'espère qu'il n'y a pas de problème de sécurité lié à tout cela mais sincèrement si les avatars ne changent pas…ça ne va pas bouleverser ma vie 😀

      Well, to all my readers: I don't understand why the avatar doesn't change as it actually did before despite the different comments. "Matico" for those who know me is my husband 🙂 I hope any security issue is linked with that but anyway if the avatar doesn't change randomly…it won't stop me living 😀

  9. valou

    Pas mal mais ca semble petit dans les portions non? Ca se rapproche pas des dim sum?

  10. valou

    oui peut-être bien mais ça ne répond pas à ma question…

    1. ky

      Oops, pardon! J’étais tellement inquiète pour cette histoire d’avatar bla bla bla…

      J’ai bien peur de ne pas être d’une grande aide ici dans la mesure où c’est la première fois que je mangeais des momos et qu’à ma connaissance les dim sum ne sont pas légion à Bruxelles, j’entends par là des dim sum faits maison et pas surgelés. Pas très loin de chez MoMo, à « Trinité » il y a le restaurant Dam Sum (spécialisé dans les dim sum justement), que je recommande. De ce que je peux en dire, les deux sont des ‘ravioles » farcies mais je dirai d’un point de vue tout à fait personnel que les momos me paraissent plus grands et légers à déguster

  11. Et bien tu sais quoi? Je n’avais aucune idée du caractère social de ce joli petit restaurant, et je te l’avoue, j’aime la conclusion que tu as donnée à ton article.
    Mo Mo serait donc « la rencontre du bon et du bien », ce qui attise davantage encore mon envie d’y goûter prochainement.

    Quant à tes avatars, ne te stresse pas avec cela: le plus important dans ton blog, ce qui me plaît en tout cas, c’est le fond, le contenu, les réflexions que tu lances, les idées que tu suscites.
    Gros bisous!

    1. ky

      Gwen, toujours fidèle <3

      Merci beaucoup. C'est une très belle découverte, les chouettes adresses ne manquent pas à Bruxelles et si certaines se démarquent par leur style ou le buzz qu'elles créent, j'aime surtout celles avec une histoire – même plus, une identité.

      Je craignais un soucis avec les commentaires, je ne voudrai pas de spams,commentaires indésirables ou hors sujets ou un problème de sécurité. Ton commentaire me (ré)conforte et j'ai bien eu confirmation que cela ait du au fait que j'ai désactivé l'obligation d'entrer son adresse e-mail pour commenter. Beaucoup de changements sont en route pour le blog et j'espère que tu me suivras toujours avec autant de sympathie. Des bises!

  12. *Cher*

    J’ai toujours voulu tester ce restaurant, et ton article m’as convaincue d’y aller dès que possible! Ca a l’air bon, sain et on a envie de soutenir ce que fait la proprio!
    ps: Bravo pour « La rencontre du bon et du bien avec des momos tibétains »

    1. ky

      Cher!!!

      Cela faisait un petit moment que je ne t’avais plus lue, je suis très contente 🙂

      Ça l’est! Ce n’est pas très grand, clairement pas l’endroit pour un dîner romantique ou une pré-soirée mais plutôt pour un lunch sympa ou un diner léger et sain.

      J’espère que tu vas bien, et pourquoi pas y aller ensemble 🙂 merci pour ta fidélité au blog!!

      1. *Cher*

        Très bonne idée! Ca me plairait d’y aller avec toi 😀 Je t’enverrai un message prochainement pour qu’on puisse s’organiser ça à l’avance.

Votre avis m'intéresse!