Interview | Le Matcha Iro de François Van den Brulle

Kimbylicieux - Matcha IRO

Hello tout le monde! Je vous retrouve (enfin!) avec un nouvel article et pas n’importe lequel: l’interview de François Van den Brulle, la tête bien faite derrière Matcha IRO, le matcha à la belge.

La précieuse poudre verte aux vertus incroyables se fait de plus en plus présente dans les hot spots bruxellois mais qu’en savez-vous vraiment? Ce passionné nous en dit plus autour d’un matcha – bien évidemment – et a un joli cadeau en prime pour les lecteurs du blog!

 

Toi, en quelques mots ?
François, 35 ans, bruxellois, gourmand et gourmet, amateur de produits de bouche de qualité.

Et le matcha ?
Au départ, c’est l’histoire d’un coup de foudre. Je fêtais mon anniversaire dans un bon restaurant japonais et on m’a proposé un thé matcha. Tout dans ce thé si spécial m’a émerveillé : son rituel de préparation, le fait qu’il soit en poudre et non en sachet, sa couleur éclatante, sa mousse et bien sûr cette saveur unique, je suis véritablement tombé sous le charme.

Apparemment c’est suite à une visite au restaurant Kamo que tu as découvert le matcha. Quels autres restaurants japonais, à Bruxelles ou ailleurs, recommanderais-tu ?
Kamo est certainement le meilleur japonais de Bruxelles et permet de goûter à toutes sortes de plats japonais élaborés et originaux et à des saveurs très particulières.
Pour des plats japonais plus simples je conseillerais Hana à Ixelles pour leurs sashimis très frais, Umamido pour les ramen, et Yamato ou Takumi pour les gyozas.
Je conseillerais encore 3 perles au Japon pour ceux et celles qui ont la chance d’y aller :
Le marché de Tsujiki à Tokyo pour les sashimis les plus frais de votre vie (il y a plein de petits restaurants dans les petites ruelles du marché, dirigez-vous où les japonais font la file !)
Nakajima à Tokyo : un restaurant étoilé où vous pouvez luncher pour à peine 8€ ( !!!). Leur spécialité du midi : la sardine sous différentes formes.
Vous connaissez le bœuf de Kobe ? Et bien vous allez fondre pour le bœuf de Hida, encore bien meilleur selon moi ! Un bœuf ultra marbré au goût divin. A goûter et à cuire soi-même au restaurant Maruaki à Takayama (dans les Alpes japonaises). Une expérience gustative exceptionnelle dont je me souviendrai longtemps.

Kimbylicieux - Matcha IRO
Matcha IRO est disponible au Café de la Presse

Je me fais l’avocat du diable : pourquoi avoir lancé ta marque de matcha alors que ça existe déjà, en quoi Matcha Iro est différent d’un autre thé matcha ?
Après avoir découvert que ce thé existait depuis plus de 800 ans au Japon et qu’il avait de tels bienfaits extraordinaires pour la santé, je me suis demandé comment c’était possible que ce thé ne soit pas plus connu chez nous. Je me suis ensuite rendu compte qu’on trouvait principalement du matcha de basse qualité chez nous, dont le goût et la couleur n’ont rien à voir avec un matcha de haute qualité. Ayant toujours eu envie d’entreprendre c’est petit à petit devenu une évidence pour moi de vouloir commercialiser du matcha chez nous mais pas n’importe quel matcha, un matcha qui soit à la fois bio et d’une qualité vraiment supérieure. C’est ainsi que j’ai entrepris de longues recherches pour trouver et sélectionner les meilleurs producteurs japonais, ceux qui proposent un Matcha de qualité supérieure, 100% bio, cultivé dans le respect de la nature, et produit de manière traditionnelle par des personnes qui ont un vrai savoir-faire.

Comment reconnaître un matcha dit de qualité ?
Cela peut être indiqué sur l’emballage mais c’est parfois trompeur. Il n’y a pas vraiment « d’appellation protégée » comme on pourrait trouver ici pour certains produits donc on peut parfois retrouver tout et n’importe quoi à l’intérieur de l’emballage. Le matcha IRO Premium Ceremonial Grade est fait à base de feuilles issues de la première récolte de printemps, la meilleure qualité. Quant au matcha IRO for Cooking, on est sur un mélange de première et de deuxième récolte, ce qui est une qualité assez rare et élevée pour un matcha de cuisine.
Ensuite, la couleur et l’arôme sont aussi des signes qui ne trompent pas. Un bon matcha est d’un vert intense et dégage un arôme à la fois végétal et frais. Enfin la saveur bien sûr : un bon matcha a un goût très végétal, présente peu d’amertume mais a aussi des notes légèrement douces/sucrées. C’est très subtil. Il est également long en bouche mais ce n’est pas l’amertume qui doit rester dans la bouche, plutôt le côté végétal et rond.

Matcha Iro est aujourd’hui disponible chez une quarantaine de revendeurs. Comment les choisis-tu ? À quand une boutique Matcha Iro ?
J’ai commencé par prospecter surtout à Bruxelles parce qu’il y a une grande concentration de points de vente potentiels dans la capitale. Je choisis les points de vente en fonction du quartier et de la clientèle potentielle qui pourrait apprécier ce genre de produit. Pour le moment je m’intéresse surtout aux magasins bio, aux épiceries fines, et à des endroits un peu plus spéciaux comme des concept stores ou des salles de yoga par exemple. Il y a également plusieurs « coffee shops » qui proposent le matcha IRO à la dégustation (principalement en matcha latte). C’est un bon moyen pour les gens de découvrir le produit et la marque. Il y a également un restaurant étoilé qui utilise le matcha IRO dans sa cuisine : Le Pigeon Noir à Uccle. Tous les points de vente et de dégustation se trouvent sur https://matcha-iro.com/decouvrir/points-de-vente/ (la liste est mise à jour régulièrement).
Pour le moment il y a uniquement une boutique IRO en ligne (www.matcha-iro.com) et pas encore de boutique « physique » Matcha IRO prévue mais d’autres projets en gestation.

Comment préfères-tu ton matcha (chaud, froid, en pâtisserie,…) ?
Personnellement j’aime le matcha sous toutes ses formes mais rien de tel qu’un bon bol de thé matcha chaud préparé de manière traditionnelle. En été quand il fait chaud j’aime aussi le boire froid : du matcha, de l’eau froide et des glaçons, le tout secoué dans un shaker, ultra rafraîchissant !
As-tu une recette ‘matcha iro’ à partager avec nous ?
Je conseille vivement de tester la glace au matcha, un vrai délice ! Voici ma recette de glace au Matcha préparée avec le Matcha IRO for Cooking :

Ingrédients :

25 cl de lait entier
120 gr de sucre fin
10 gr de sucre vanillé
3 jaunes d’œufs
10 gr de Matcha IRO for Cooking
20 cl de crème entière

Préparation :

  • Faites chauffer le lait à feu doux sans le faire bouillir.
  • Pendant ce temps, fouettez les jaunes d’œufs avec le sucre et le sucre vanillé jusqu’à ce que le mélange blanchisse et augmente de volume.
  • Ajoutez le Matcha (de préférence tamisé) et mélangez.
  • Incorporez progressivement le lait chaud en continuant à fouetter puis replacez le mélange dans la casserole.
  • Faites chauffer à feu doux sans faire bouillir en remuant régulièrement.
    Laissez refroidir le mélange quelques minutes au frigo (ou pour garder un maximum de saveurs, stoppez directement la cuisson en utilisant une bassine double fond remplie d’eau et de beaucoup de glaçons et mélangez bien pour que le mélange refroidisse le plus vite possible)
  • Montez la crème liquide en crème fraîche.
    Incorporez progressivement la crème au mélange refroidi.
  • Placez au réfrigérateur pendant au moins 12 heures.
    Passez en sorbetière 30 minutes juste avant de servir.Bon appétit !

 

Préservation et entretien

François m’a également fait part de ses conseils pour la préservation du matcha et l’entretien du fouet nommé chasen. Idéalement, le matcha devrait se conserver au frigo (4-5°C), c’est à cette température qu’il va se conserver le mieux et le plus longtemps. Mais si de l’humidité vient à s’infiltrer dans le sachet, votre matcha sera bon à jeter. Conservez-le donc dans un endroit frais (pas près de votre hotte de cuisine par exemple) et refermez soigneusement le sachet après chaque utilisation car l’air et la lumière vont abîmer le matcha. Conservez-le au frigo uniquement si vous êtes certain de ne pas le consommer rapidement (c’est-à-dire en plus de 1 à 2 mois). Dans ce cas, prenez toutes vos précautions pour soigneusement fermer votre sachet pour que l’humidité et les odeurs de votre frigo ne pénètrent pas dans votre matcha.

Quant au chasen, passez-le sans tarder sous un peu d’eau tiède après utilisation sans utiliser ni savon ni éponge et laissez-le sécher en le posant sur ses brins.

Enfin, l’astuce de François pour la préparation du matcha consiste à préchauffer le bol et le chasen avec de l’eau chaude. Séchez ensuite soigneusement le bol et démarrez la préparation du matcha. Il est également important d’utiliser de l’eau à 70-80°C. Le mouvement à opérer avec le chasen pour mélanger le matcha à l’eau chaude et pour obtenir une belle mousse en surface est un mouvement rapide du poignet d’avant en arrière qui se déplace de gauche à droite et de droite à gauche dans le bol.

 

CONCOURS KIMBYLICIEUX X MATCHA IRO

Envie de découvrir le Matcha IRO et de laisser libre cours à votre créativité ou de tester la recette de glace au matcha de François?

Il y a un sachet de Matcha IRO for Cooking à remporter!

Pour tenter votre chance, dites-moi en commentaire ce que vous aimeriez préparer avec du matcha et doublez vos chances sur Facebook et Instagram (@kimbylicieux)

Kimbylicieux - Matcha IRO
Matcha IRO for Cooking
Courtesy of IRO

 

 

(concours ouvert à la Belgique et la France du 09 octobre 2017 au 16 octobre 2017- les participants doivent être majeurs. Le/la gagnant(e) sera tiré(e) au sort et contacté(e) par message privé le 17 octobre 2017. Le lot sera envoyé par IRO)

 

Related posts

5 Thoughts to “Interview | Le Matcha Iro de François Van den Brulle”

  1. Gwen M.

    Quel article et quel concours intéressants! Ne connaissant que trop peu le Matcha, j’en ai découvert une mine d’informations, saveurs et bienfaits par le biais de ton article et des recherches culinaires que tu nous proposais d’envi.
    Étant plus salée que sucrée, j’ai découvert que le Matcha se mariait aussi bien à des saveurs salées et ce, notamment au sein d’une recette de petits berlingots de chèvre, cresson et Matcha décrite par la cheffe Anne Sophie Pic. Une recette intrigante, me semble-t-il… Elle y propose un mariage qui m’intéresse : Matcha et gingembre, mais se marient-ils bien?
    Hummmm réflexions et questions…
    Mille bises !

    1. kimbylicieux

      J’ai très envie également d’utiliser le matcha pour des plats salées mais je n’ai encore rien trouvé qui me tente vraiment…jusqu’à ce que tu évoques les berlingots de chèvre!

  2. Stéphanie

    Des financiers au matcha!

    1. kimbylicieux

      Des financiers, c’est toujours une bonne idée!

  3. Andrien maxime

    Les fêtes approchant à grand pas, je tenterai bien la bûche revisistée au matcha. Pour le côté salé, pourquoi pas un tartare de saumon préalablement mariné dans le matcha ! Osons et découvrons

Votre avis m'intéresse!